Circonscription-Lathuile: inauguration d’une unité d’ultrafiltration

Alors que le 31 mai, Sébastien Lecornu, secrétaire d’Etat auprès du Ministre chargé de la transition écologique et solidaire a fait un point d’étape sur les Assises de l’eau, j’ai participé le lendemain à l’inauguration de l’unité d’ultrafiltration de l’usine d’eau potable de la commune de Lathuile.

Nous avons une chance unique de vivre entouré.e.s d’un bien précieux, l’eau qui – si nous n’en prenons pas soin – risque de se raréfier et donc devenir de plus en plus cher à distribuer et entretenir…

Changement climatique qui se traduit par une alternance de périodes de sécheresse et de fortes intempéries, ancienneté des installations qui peuvent générer un gâchis important- en moyenne en France 1 litre d’eau sur 5 se perd dans les réseaux d’eau à cause de la vétusté des équipements -, sont autant de raisons qui doivent nous pousser, nous tous, élus et usagers à agir différemment en investissant mieux et en consommant moins.

Pour accompagner les élus dans cette démarche qui n’est pas simple – préserver nos ressources en eaux et leur qualité – le Gouvernement a lancé au printemps, sous l’égide de Sébastien Lecornu, les Assises de l’eau.

La consultation a donné d’emblée la parole aux maires de France et aux élus locaux sur leurs attentes en matière d’eau et d’assainissement. 2500 contributions ont été reçues, dont 70% proviennent de maires partout en France ce qu’a salué Sébastien Lecornu en ces termes « le formidable élan de participation dans les territoires ouvre la voie à une transformation de nos politiques publiques de l’eau dans les années à venir, avec l’ambition d’assurer la qualité du service rendu à un coût acceptable »

Cette première phase des Assises – celle de la consultation et du diagnostic s’achèvera le 17 juillet avec l’annonce d’un plan pour améliorer les performances des services publics d’eau et d’assainissement et développer l’innovation. 

Ce plan posera nécessairement la question de l’investissement puisque l’entretien et le renouvellement des réseaux d’eau et d’assainissement est estimé pour l’ensemble de la France à 380 milliards d’euros… Or la consultation a montré que si 61% des maires et des élus locaux jugent que le prix de l’eau est « juste », dans 22% des cas il ne suffit pas pour faire face aux besoins d’investissement.

Ceci me donne l’occasion de saluer d’autant le projet ambitieux porté par la commune de Lathuile qu’il est le fruit d’une mobilisation collective, notamment financière, des parties prenantes sous l’impulsion de Monsieur le Maire.

Par ailleurs, la mise en place récente de la «  GEMAPI » (Gestion des Milieux Aquatiques et de Prévention des Inondations) dont l’objectif est de regrouper des compétences autrefois morcelées entre différents niveaux de collectivités méritera certainement quelques aménagements pour mieux répondre aux enjeux réels et aux besoins des communes.

Nous en avons pleinement conscience, la gestion de l’eau est un enjeu majeur et l’Etat se doit de répondre aux besoins d’accompagnement qu’ont exprimé les élus sur le plan de l’ingénierie aussi bien technique, que financière ou juridique. Je compte porter ce sujet ces prochains mois dans mon mandat de députée.

 

POUR EN SAVOIR PLUS SUR LES ASSISES DE L’EAU : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/assises-leau-sebastien-lecornu-devoile-conclusions-consultation-aupres-des-elus-et-presente

 

SUR LES DISCUSSION AUTOUR DE LA GEMAPI : http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/dossiers/alt/gestion_milieux_aquatiques_collectivites

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Consultez ma dernière Newsletter

Réseaux sociaux

Restons en contact sur nos réseaux sociaux

Tous droits réservés © Frédérique Lardet 2020

Création : Ctoutcom Studio

Défiler vers le haut